Source : Acronis


Les entreprises françaises ont été la cible de nombreuses cyberattaques tout au long de l’année 2020. C'est donc l'occasion de rappeler quelques règles et bonnes pratiques concernant la cybersécurité.


De très nombreux professionnels ont vu leurs données cryptées, volées, supprimées suite à une attaque informatique. Les conséquences sont dans la plus part des cas dramatique pour la vie d'une entreprise.


LA RÈGLE DES 3-2-1

Une des règles qui permettent de gérer efficacement n’importe quel scénario de défaillance s’appelle la règle du 3-2-1 de la sauvegarde. Cette approche contribue à répondre à deux questions importantes : combien de fichiers de sauvegarde dois-je conserver et où les stocker ?


Autrement dit, la règle du 3-2-1 de la sauvegarde signifie que vous devez :

  • Trois copies de vos données au moins

  • Stocker ces copies sur deux supports différents

  • Conserver une copie de la sauvegarde hors site


Source : Acronis

Disposer de trois copies des données au moins

Par trois copies, il faut comprendre qu'en plus des données principales vous devez aussi avoir au moins deux sauvegardes. En effet si vous avez seulement deux copies, c'est-à-dire les données en production et une sauvegarde, il y a de fortes chances pour que la sauvegarde soit stockée physiquement au même endroit que les données de production. Un vrai problème en cas d'incident majeur qui impacterait l'intégrité physique des locaux.

Avec trois copies, la probabilité de défaillance simultanée des trois périphériques est très faible

En fonction de la criticité des données, il sera nécessaire de définir une stratégie afin de sauvegarder plus ou moins régulièrement vos données et les serveurs associés.


Stocker les copies sur deux supports différents

Rien ne sert d'avoir des sauvegardes multiples si c'est pour qu'elles soient toutes stockées sur le même appareil. Car si celui-ci vient à être défectueux, tout peut être perdu.
les deux copies de données sauvegardées doivent être conservées sur deux supports de stockage distincts. Cela permet de minimiser les risques de défaillance qui pourraient potentiellement survenir sur un support unique. On peut retrouver parmi les différents types de stockage : un disque dur interne, un disque dur externe, une bande magnétique, une clé USB ou encore une sauvegarde dans le cloud.


Conserver une copie de la sauvegarde hors site

Conservez au moins une copie de votre sauvegarde hors site et hors ligne.
Pourquoi? Pour protéger vos sauvegardes des facteurs environnementaux comme le feu, les inondations, le vol et les problèmes électromagnétiques.
Le Cloud peut être utilisé pour les sauvegardes hors site, mais assurez-vous que vos données soient hors-ligne jusqu’au moment ou vous en aurez besoin. Rappelez-vous que certains « ransomware » sont en mesure de chiffrer les données qui peuvent être situées sur un lecteur réseau « mappé ».


En conclusion

La technique du 3-2-1-0 est en quelque sorte la base des bonnes pratiques pour la protection de vos données. Ces préconisations minimisent le risque de perte de données et s’inscrit dans une politique de sauvegarde fiable et sûre.

Finalement, une autre bonne pratique serait de faire faire un audit de sa solution de sauvegarde par une société externe comme Digital Info System. En effet nous pouvons voir les erreurs qui se produisent ailleurs et nous sommes en mesure, de trouver des failles qui sont moins conventionnelles et connues.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Comment

Name

Email

Url